Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 11:16

 

Une immersion dans le milieu français de la science-fiction

 

46 RaymondConventionSous la pression insistante, mais néanmoins amicale, de Jérôme Baud, Raymond Milési et Pierre Stolze au cours du dernier festival Zone Franche (et au-delà ^^), mon camarade auteur Frédéric Czilinder et moi-même nous sommes trouvés embrigadés à la Convention nationale de science-fiction.

 

Pour preuve de mes allégations : Raymond Milési à Zone Franche 2013.

 

Comment dire… J’apprécie personnellement la science-fiction, j’ai même lu un certain nombre de classiques du genre, mais je suis loin d’être une vraie passionnée en ce domaine, et pour l’instant, hormis quelques textes dans l’anthologie En attendant l’apocalypse, je n’en publie pas. Aussi, je me demandais un peu sur quelle planète j’allais mettre les pieds…

 

1Porte.jpg  Livres1w.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'accueil, les participants recevaient une compilation des nouvelles finalistes du prix Rosny aîné pour pouvoir voter en toute connaissance de cause, ainsi qu'un autre ouvrage (merci aux éditions Armada et aux Moutons électriques)

 

Heureusement (pour quelqu’un aussi timide que moi), je repérais d’entrée bon nombre de visages connus, voire de personnes avec lesquelles j’avais déjà eu l’occasion de discuter : l’équipe Armada, bien sûr, avec Jérôme Baud, Raymond Milési, Pierre Stolze et Jean-Pierre Fontana, Benoit Robin du projet Hoshikaze 2250, l’auteur Claude Ecken (précédemment rencontré au festival de l’imaginaire du pays d’Aix), Jérôme Vincent d’ActuSF, les auteurs Adeline Neetesonne et Laurent Whale, Joseph Altairac, Jean-Luc Rivera…

 

2-RArmada2.jpgLa team Armada avec Jean-Pierre Fontana, Pierre Stolze et Raymond Milési, avec Laurent Whale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Christophe Thiennot du club Présences d'esprits.

3-AOC.jpg

 

Puis, au fil des repas et petits-déj, dans la salle des exposants, au bar, à l’occasion d’une table ronde ou sur le chemin vers notre lieu d’hébergement, les échanges entre participants se multiplient et permettent de faire de nouvelles connaissances : Ugo Bellagamba, Bernard Dardinier, Annie et Philippe Mura, Lisa Lescornez-Robin et Bouchon, Jean-Luc Schwing, Christophe Thiennot (club Présences d’esprits et fanzine AOC)… et j’en oublie forcément, tant j’ai discuté avec beaucoup de monde !

 

Je reviens un instant sur notre hébergement à Aubenas, car j’avoue que de se retrouver à Poudlard lorsqu’on participe à une convention de SF, c’est un peu étrange ^___^.

 

2-Poudlard1.jpg2-Poudlard2

 

De nombreuses conférences étaient programmées, en particulier avec les invités de la convention : Jean-Pierre Fontana, Georges Pierru, Nathalie Labrousse, Claude Ecken et André-François Ruaud. J’ai personnellement assisté à « Les Moutons électriques : 10 ans – Fiction : 60 ans » et « SF et pédagogie » par Estelle Blanquet et Nathalie Labrousse, où Bernard Dardinier et Philippe Caza ont tout à tour personnifié la Lune.

 

2-Souffle.jpg

Bernard Hennninger


Une table ronde sur « les "petits éditeurs", compléments ou concurrents ? », à laquelle je représentais Les Netscripteurs, avec les copains Frédéric Czilinder pour Nostradamus, et Jérôme Baud pour Armada, mais aussi avec Bernard Hennninger pour Le Souffle du Rêve et Xavier Dollo pour Ad Astra, m’a permis d’ébaucher des relations et d’échanger avec ces derniers sur nos expériences réciproques, de même qu’avec Pierre Gévart, animateur de la table ronde et organisateur de la prochaine convention (voir plus loin).

Confronter nos difficultés, nos atouts, les solutions et coopérations expérimentées (les coopérations Armada/Nostradamus/Les Netscripteurs sont à présent connues à travers toute la galaxie !), ce sont des choses précieuses pour le petit éditeur, qui, tout passionné et impliqué qu’il est, rencontre cependant bien des embûches. La discussion, qui s’est poursuivie bien au-delà de la table ronde, permet de relativiser et d’envisager plus sereinement l’avenir.

 

2IllusCazaW.jpgPlusieurs espaces accueillaient des expositions : les illustrations réalisées par Philippe Caza pour les romans de Roland C. Wagner (avec mise en vente d’un portfolio en série limitée en hommage à RCW), une expo de l’artiste Didier Cottiez, et quarante ans de conventions retracés en affiches et articles de journaux dans la salle de conférence.

 L'illustration d'un roman de Roland C. Wagner par Caza.

 D’ailleurs, au lieu de blablater à droite à gauche, j’aurais dû y réviser davantage, car l’ami Raymond Milési n’a pas loupé l’occasion de nous bizuter, Fred et moi, au cours de ses célébrissimes jeux du « Champion de la SF », et attention, il y avait des pointures dans la salle ! Raymond étant bon prince, Fred et moi, surtout Fred, car il m’a battue ^^, nous avons eu droit à quelques lots qui nous permettront de bûcher la prochaine session (enfin, avec Bernard Dardinier dans la salle, de toute façon, c’est mort…).

 

Les-jeux-de-RaymondW.jpg

Fred et Isa sur le grill de Raymon Milési (photo de Laurianne).

 

Livres2w.jpg

Mes gains au jeu du Champion de la SF (éditions Les Moutons électriques et éditions Armada).

 

L’excellent Raymond Milési et ses petits camarades nous ont par ailleurs régalés avec les productions du groupe Remparts, soirée à ne louper sous aucun prétexte ! et les jeux musicaux de Gipsy et ses amis ont fini de déconcerter les derniers neurones encore vaillants.

 

4Remparts.jpgLe groupe Remparts à l'oeuvre.

 

3Rosny2.jpg8Xavier1.jpgMais, mais, mais… tout cela n’est rien comparé à l’extraordinaire soirée de clôture où, d’une part, Joseph Altairac a annoncé les gagnants des prix Rosny aîné, avec les victoires méritées de Laurent Gennefort pour Points chauds dans la catégorie « romans », et celles de Ayerdhal pour R.C.W. et Thomas Geha pour Les Tiges, ex aequo dans la catégorie « nouvelles » (où 9GeorgesCyrano.jpgl’on découvre les doubles personnalités de certains ^^), ainsi que le prix Cyrano remis à Georges Pierru avec une grande émotion de toute la salle.

Thomas Geha, prix Rosny aîné pour Les Tiges.

Et d’autre part, avec la fabuleuse vente aux enchères animée par ledit Georges Pierru, moment d’anthologie dont Jérôme nous avait longuement parlé, et j’avoue que les mots me manquent pour vous décrire les franches rigolades qui ont accompagné cette soirée.

Georges Pierru, prix Cyrano sous les acclamations d'une foule en délire.

 

10-GeorgesEncheres1.jpg12-GeorgesEncheres3.jpg

Georges Pierru dans son rôle de commissaire-priseur.

Comme c’est bien beau de s’amuser, mais qu’il faut aussi travailler un peu, un espace d’exposition m’a permis de présenter les livres des Netscripteurs au public, mais surtout aux membres de la convention intéressés, ainsi qu’à Frédéric Fromenty, le libraire d’Omerveilles (5 rue Bayard à Grenoble), où vous pourrez sans souci commander nos ouvrages (je rappelle aux lecteurs qu’ils ne paient pas les frais de port quand ils commandent chez un libraire, et aux libraires que Les Netscripteurs prennent en charge la moitié de ces frais de port).

 

7JJacques.jpg

 

Il ne me reste plus qu’à tirer mon chapeau aux organisateurs de cette convention, Jean-Jacques Régnier et Mireille Meyer, car très franchement, tout était parfait et la bonne humeur au rendez-vous.

 6NemoAff.jpg

Un petit mot sur la prochaine convention : elle se déroulera du 17 au 20 juillet 2014 à Amiens, avec un programme en lien avec le monde de Jules Verne et vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire.

 

 


Pour ma part, je serai sans aucun doute de retour sur la planète SF pour la convention suivante qui se tiendra à Entraigues-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse, en août 2015.

 

Plus de photos sur la page Facebook des Netscripteurs.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angua 28/08/2013 15:52


Venir à une convention pour "travailler", m'enfin ! Bienvenue dans le Village des Fous !

Isa 28/08/2013 16:05



C'est mon alibi !    En tout cas, merci à tous pour l'accueil !