Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 13:38

1Nts2auteurs.jpg

Pour moi, le festival Zone Franche se retrouve tout entier en un mot, un seul : BONHEUR !

C’est une véritable fête, un moment attendu avec impatience chaque année, tant on est sûr que l’on va y être heureux.

J’emploie à dessein le « on », à la fois personnel et englobant, car je sais que ce plaisir est largement partagé par les exposants et le public.

 

img_Couv-DionyW.jpgCôté exposants : On prépare le festival avec fébrilité, heureux d’y présenter un nouveau livre dont la sortie est prévue spécialement pour le festival (Dionysos le Conquérant, le nouveau bébé de Louise Roullier, pour Les Netscripteurs cette année), un nouvel auteur, des goodies, pour avoir le plaisir de faire des cadeaux, d’arborer le badge des associations ou éditeurs qu’on aime et qu’on estime, c’est aussi les retrouvailles avec ses auteurs, avec les copains, la rencontre avec ceux qu’on ose enfin aborder pour la première fois…

 

Côté public : On se réjouit de retrouver réunis la plupart des éditeurs indépendants des littératures de l’imaginaire en France, une foule d’animations imaginatives (spectacles itinérants, conteurs, combats de chevaliers…), un accueil spécial pour les familles et les enfants, avec là aussi des animations et ateliers qui leur sont consacrés et auxquels les exposants se prêtent avec grand plaisir… Le public participe d’ailleurs au spectacle, certaines personnes en profitant pour porter des costumes somptueux et imaginatifs.

Ankou1.jpg

C’est un des rares salons où j’ai constaté une véritable mixité sociale et générationnelle dans le public, certains venant découvrir, tandis que d’autres dressent à l’avance leur liste des stands et des auteurs à visiter spécialement.

Et je me considère également comme faisant partie du public, car c’est l’occasion d’acquérir des ouvrages repérés parfois depuis longtemps, de faire d’autres achats totalement imprévus, qui permettront de mieux connaître le travail des confrères.

Costume.jpg

Alors voilà, pendant trois jours, on ne cesse de discuter, avec les copains, on se donne des tuyaux sur d’autres salons, on parle imprimeurs, projets, livres en préparation ou tout juste sortis, on se fait des soirées en off avec restau à faire craquer les corsets, et l’on rigole sans retenue, aussi bien avec les briscards de la SF (bisous à Raymond Milési, Pierre Stolze, Alain Blondelon) et de la BD (bisous à Dominic Vallet) qu’avec les jeunes demoiselles de Génération Écriture aux multiples projets (bisous à vous, les filles !). On se fait des goûters « thé-cookies » sur le stand, entre exposants et avec le public (merci à Louise, LorianO, Kitsune, Maddy, Mélisande, Lau Tortoise…).

GE1.jpg

Ici, on ne se la joue pas (même si on se fait plaisir avec de jolis costumes), et chacun se sent à l’aise, ouvert, prêt à partager sa passion avec enthousiasme.

Moi, à ZF, j’aime tout, jusqu’au marché animé et coloré du dimanche matin qui environne la salle du festival, et même les égarements dans les transports publics parisiens, qui seront l’occasion de rigolades entre copains.

HdRgraou.jpg

Dédicace spéciale à Jérôme Baud, pilote imperturbable du vaisseau armadien, qui a traversé la France pour ce rendez-vous sacré.

6Armada.jpg

Claude.jpgUn immense merci (et des bisous aussi) aux organisateurs qui ont su trouver l’alchimie parfaite pour réunir éditeurs, auteurs, illustrateurs, associations de jeu de rôle, artisans, fanzines, associations, artistes, et bien sûr le public, toujours présent, pour cette manifestation d’une richesse incroyable, d’une convivialité merveilleuse, et qui témoigne du dynamisme et de la qualité de la production française dans les domaines de « l’imaginaire », hélas trop peu médiatisée et reconnue à sa juste valeur.

Merci pour votre soutien à la création, aux collaborations, à l’entraide, merci pour vos efforts pour mobiliser le « politique » et les énergies autour du festival, et bien sûr pour votre accueil et votre gentillesse ! (Dédicace spéciale à Marie-Charlotte Delmas, Claude Longelin, et à toute l’équipe !)

Je vous invite à visiter la page Facebook des Netscripteurs pour une galerie de photos plus complète.

 

Ah ah, et j’allais oublier (!!!!!) : cerise sur le gâteau, Les Netscripteurs ont eu la surprise et la fierté de recevoir, sur le festival, le Coup de cœur Nouvelles de la communauté littéraire Histoire de Romans pour Créature de Sophie Abonnenc, aux côtés de Mathieu Guibé (Coup de cœur Romans pour Even Dead Things Feel your Love), Morgane Caussarieu (prix littéraire HdR pour Dans les veines), Andréa Schwartz (prix découverte HdR pour Kel) !

1SoKitMadPrix.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires