Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 15:54

Un petit retour sur les deux séances de dédicaces de l'anthologie En attendant l'apocalypse... qui ont eu lieu dernièrement.

La première se tenait à Paris, le dimanche 7 avril 2013, en un lieu au nom tout à fait adapté à la circonstance, puisqu'il s'agissait du fameux Dernier Bar avant la fin du monde.

Les auteurs Romuald Herbreteau (Hamburger Apocalypse), Maëlig Duval (De la veille au lendemain), Louise Roullier (La fin du monde n'aura pas lieu), Alister (Adaris) et Sylvain Boïdo (Planète bleue) s'étaient déplacés à cette occasion.

Vous trouverez ici le compte rendu d'Arthur, Compagnon des Netscripteurs à l'origine de cette programmation.

 

DernierBarTableeW.jpg

Romuald Herbreteau, Maëlig Duval, Louise Roullier, Alister et Sylvain Boïdo
au Dernier Bar avant la fin du monde.

 

La seconde avait lieu à Orange, dans le Vaucluse, à la librairie L'Orange bleue (où vous pourrez d'ailleurs trouver l'ensemble des ouvrages des Netscripteurs), le samedi 27 avril.

Les auteurs Inbadreams (Oh merde !), Frédéric Czilinder (Ciel de plomb) et Alister (Adaris) étaient présents, de même que la clientèle de la librairie, qui a bravé le mauvais temps pour venir les rencontrer.

Ce fut une après-midi très sympathique qui nous a permis en outre de faire mieux connaissance avec les très sympathiques libraires de L'Orange bleue, Frédérique et Gilles.

 

7orangeW.jpg

Inbadreams, Frédéric Czilinder et Alister en pleine discussion, juste avant la fermeture de la librairie.

 

4orangeW.jpg

Au boulot, les auteurs !

 

affiche2013.jpg

affiche-creatureW.jpg

Les Orangeois ont décidément beaucoup de chance, car nous seront à nouveau dans les parages :

- les samedi 1er et dimanche 2 juin 2013 pour le salon L'Antre des livres à Orange,

- ainsi que le dimanche 23 juin à Sainte-Cécile-les-vignes,

en compagnie de nos confrères des éditions Nostradamus et Armada.

 

 

 

Par ailleurs, une rencontre avec l'auteur de Créature, Sophie Abonnenc, doit étre programmée à la librairie Elan Sud (vraisemblament le samedi 22 juin), à l'occasion du monologue tiré de la nouvelle et joué par Esther Mello (dont la première aura lieu le vendredi 24 mai).

J'en profite pour rappeler que Créature fait partie des cinq nouvelles finalistes du prix Merlin 2013, et que, si vous avez aimé ce texte, vous pouvez voter pour lui, avant le 15 juin, sur le site du prix Merlin.

 

 

Et pour ceux qui ne sont pas dans le Sud, nous vous donnons rendez-vous au festival Les Imaginales d'Epinal, du 23 au 26 mai 2013, auquel nous aurons le grand bonheur de participer cette année, grâce à la mobilisation de l'association Les Compagnons des Netscripteurs et à tous ceux qui nous ont apporté leur aide pour financer ce déplacement.

Les auteurs SoFee L. Grey/Sophie Abonnenc, Louise Roullier et Lil Esuria vous attendront de plume ferme afin de vous dédicacer leurs ouvrages et de discuter avec vous.

 

IMAGINALES-2013.jpg

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 14:57

Amateurs de littératures de l’imaginaire, notez absolument sur vos tablettes ce nouveau festival :

Les Oniriques de Meyzieu.

Les Netscripteurs ont testé pour vous la première édition.

 

Il semblerait que le prochain rendez-vous soit pour dans deux ans, mais notez, notez, car il est absolument inenvisageable que vous ratiez cette fête la prochaine fois !

 

Ma participation s’est décidée au tout dernier moment, car c’était l’auteur SoFee L. Grey qui devait nous y représenter (c’est d’ailleurs elle qui avait repéré ce tout nouveau festival), mais faute de réponse à temps, SoFee venait de modifier son planning et n’était plus disponible quand mon collègue Jérôme Baud, des éditions Armada, m’a fait l’amicale proposition de partager son stand. Nous voilà donc repartis sur les routes, à la conquête de nouveaux lecteurs !

 

ArmNts3.jpgJérôme Baud, des éditions Armada, et Isabelle Marin, des éditions Les Netscripteurs

 

Pour une première édition, on peut dire que l’admirable équipe de la médiathèque de Meyzieu et ses partenaires ont mis le paquet : invités de qualité, expositions d’illustrateurs, projections ciné, conférences, marché féerique, concert, labyrinthe, jeu de rôle, démonstrations d’escrime médiévale, nombreuses animations qui ont réjoui petits et grands… sans parler de la fameuse taverne du Dragon !

 

En tant qu’exposante, je ne peux que louer l’accueil chaleureux, tout simplement formidable, des gens de Meyzieu, qui ont tout fait pour que nous nous sentions parfaitement à l’aise.

 

Les chasseurs de drakes de la compagnie Zoolians ont fait une entrée particulièrement remarquée.

 

Drakes3.jpg

 

Arbre3.jpgSorcière, arbre parlant et personnages loufoques de la compagnie Lune d’ambre nous plongeaient dans une ambiance magique, de même que les nombreux visiteurs costumés.

Sorciere.jpg

Même les zombies étaient sortis de leurs tombes pour nous faire un petit coucou.

ZombieGPw.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

J’ai bien sûr loupé plein de choses, comme les animations extérieures et les conférences, dont plusieurs sujets m’intéressaient pourtant. Je vous invite à faire comme moi et à les écouter sur le site d’ActuSF qui en a réalisé les enregistrements.

 

Outre la rencontre de nombreux lecteurs, passionnés ou novices en matière de SFFF (science-fiction – fantasy – fantastique), c’était bien sûr l’occasion de faire de nouvelles connaissances parmi les acteurs, auteurs et éditeurs de cette branche dynamique de la littérature française :

 

PPevelVSimonRecadw.jpgAyerdhal et Sara Doke, avec qui je me promets de discuter plus longuement la prochaine fois (damned ! je m’aperçois que je ne les ai pas pris en photo), de même que la très sympathique Valérie Simon (ici avec Pierre Pével).

 

L’illustrateur Gilles Francescano, à l’honneur dans une exposition et dans les tables rondes, ici sur le stand de la coalition lyonnaise Mnénos-ActuSF-Moutons électriques.

 

MoutonsActuSFMnemos.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

JPJaworskiGP.jpg

 

 

Jean-Philippe Jaworski, auteur que j’adore.

 

Florent Gounon, auteur d’un livre jeunesse qui m’a l’air bien tentant : Réda et le maître génie, aux éditions du Jasmin, qui mêle culture féerique occidentale et orientale. J’en profite pour saluer les organisateurs pour cette invitation d’un auteur de premier roman de « petite » maison d’édition.

 

Joseph.jpg 

 

 

 

Maître Joseph Altairac et le sculpteur Didier Cottier, piliers du paysage SF français.

 

 


Markus, le libraire de Temps-Livres, avec qui j’ai pris grand plaisir à discuter et chez qui vous trouverez les livres des Netscripteurs (en plus, il n'a même pas peur des zombies).

 

MarkusZombie.jpg


Les éditions du Chat noir, avec Mathieu Guibé et Cécile Guillot.

 

ChatNoir.jpg

Jérôme Vincent d’ActuSF, et Julien Jal Pouget, d’AOA Production (avec qui nous avions fait une opération lors de la Dernière longue nuit avant l’apocalypse), partenaires de la manifestation.

 

 

Bien d’autres étaient présents :

 

VincentJoubert.jpgJohn Lang, le célèbre créateur du Donjon de Naheulbeuk, très sollicité par le public (du coup, mes photos sont loupées, je ne vous les mets pas).

 

Vincent Joubert, qui a réalisé l’affiche du festival.

 

L’illustrateur Philippe-Henri Turin, qui a rencontré un grand succès auprès des enfants.

PHTurin.jpg

 

 

 

 

Nos voisins de stand : les éditions Organic et les auteurs Li-Cam et Karim Berrouka.

 Organic.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les stands associatifs des Cyberunes et du club Clivra.

 

Clivra1.jpg


Rassurez-vous, je ne citerai pas tout le monde… ^^

 

Orgas.jpg


Une très belle réussite pour cette première édition : bravo et merci à Frédérique, au personnel municipal et à l’équipe de bénévoles (Annette, Jo, Frédéric…) pour leur gentillesse et leur accueil !

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:25

J’aime à partager les bons moments avec vous et, incontestablement, le festival Zone Franche fait partie de ces bonheurs qu’on ne louperait pour rien au monde.

 1 NtsFredLilLouise

Frédéric Czilinder, Lil Esuria, Louise Roullier

Avec les nouveaux titres des Netscripteurs, le voyage en train devient difficile, aussi, c’est en voiture, dans une version « les Provençaux partent à Paris », que j’ai cette fois effectué le trajet, en compagnie de mes confrères Frédéric Czilinder (auteur et co-anthologiste sur l’anthologie En attendant l’apocalypse… et éditeur des éditions Nostradamus) et de Jérôme Baud (éditeur des éditions Armada).

Malgré un GPS décidé à nous jouer la version longue en nous suggérant une visite touristique détaillée de la moitié nord de la France (on lui a rapidement cloué le bec) et l’absence de carte routière, nous avons atterri à la salle Léo Ferré de Bagneux très facilement (magiquement serait plus approprié).


2_IsaJeuparKitsune.jpg

 

Notre stand installé, nous avons commencé à accueillir le public et en particulier, pour la journée du vendredi, les collégiens venus visiter le salon. Après une petite intervention sur le métier d’éditeur, place au jeu ! Le « parcours du magicien », auquel nous participions, a rencontré un franc succès et s’est poursuivi le week-end avec les familles.

 

Isa et son sac à malice (Photo de Kitsune - Histoires de Romans)

Isa et Lil Esuria (Photo de Claude Longelin)

 3-IsaLilparClaude.jpg

 

 

 

10_NtsImaginales.jpgLouise Roullier et Sylvain Boïdo

 

Notre stand, il faut bien le dire, a rencontré lui aussi beaucoup de succès. ^^

Je souhaite remercier tout particulièrement toutes les personnes qui, par leurs achats de livres, leurs adhésions et leurs dons à l’association des Compagnons des Netscripteurs nous mettent sur la route d’Épinal pour le festival des Imaginales, au mois de mai.

La moitié du budget prévisionnel est d’ores et déjà réunie ! Nous allons continuer nos efforts pour mobiliser autour de notre projet et boucler le financement nécessaire.

Vous pouvez nous aider vous aussi en contribuant à diffuser notre opération.

 


4_NtsAodezLouise.jpg


 

 


Aodez S. Bora et Louise Roullier

 


4_StandJeuparClaude.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Isa qui fait jouer, Aodez et Frédéric (Photo de Claude Longelin) 

 

 

 

 

 

Nous avions cette année en dédicace sur le stand des Netscripteurs : Lil Esuria (Le Meurtre des nuages) et Louise Roullier (Les Tribulations amoureuses de Poseïdôn), mais aussi des auteurs de l’anthologie En attendant l’apocalypse : Aodez S. Bora, Sylvain Boïdo et Frédéric Czilinder. Eh oui, le stand des Netscripteurs devient mixte !

SoFee L. Grey, retenue par des obligations professionnelles, n’a hélas pas pu se joindre à nous, mais nous avons bien pensé à elle et Prophets et Créature ont trouvé de nouveaux lecteurs.

 

5_NtsAodezLouise2.jpg

6_NtsFredLouiseAodez.jpg

 

 

Aodez S. Bora et Louise Roullier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Frédéric Czilinder

 

7_NtsLilLouise.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lil Esuria et Louise Roullier

 

 


9_NtsSylvainLilLouise.jpg

Sylvain Boïdo, Lil Esuria et Louise Roullier

 

8_NtsLilLouiseSylvain.jpg

Lil Esuria, Louise Roullier et Sylvain Boïdo

 

14_AurelieGP.jpgCyril Carau, Aurélie Wellenstein, Maëlig Duval et Marianne Gellon, bien que sur d’autres stands, pouvaient également dédicacer l’anthologie.

 

Aurélie Wellenstein

12_CyrilDedicace.jpg

 

 

Cyril Carau sur le stand Sombres Rets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15_maelig.jpg   Maëlig Duval

 

 


16_Marianne.jpg Marianne Gellon

17_MarianneMathieu.jpgMarianne Gellon et Mathieu Guibé sur le stand des éditions du Chat noir


Nous étions fort bien entourés des stands des éditions Argemmios, du Chat noir, et Michel Borderie était dans le même îlot que nous.

 

25_NathArgemios.jpg

  23_MichelDedicace.jpgLe stand Argemmios, avec Nathalie Dau  

 

24_NathalieDedicace.jpg

 

 

 

Michel Borderie en dédicace

Nathalie Dau en dédicace

 

28_Tortequesne.jpg

Une sorcière un brin inquiétante nous faisait face car, comme toujours, les décors étaient adaptés à la thématique du festival et mettaient tout le monde dans l’ambiance.


Le conteur Tortequesne y a d’ailleurs pris place pour une séquence filmée où nous étions aux premières loges.


31_ArbresD.jpg

30_ArbresG.jpg

En parlant d’ambiance, Ouï FM, partenaire du festival, a réjoui nos oreilles de Led Zeppelin, Deep Purple, Aerosmith et autres musiques que j’aime (totale félicité ^^).

 

Prise dans le tourbillon, je n’ai cette année assisté à aucune conférence, mais pour ceux qui comme moi les auraient loupées, l’équipe d’ActuSF a enregistré tout ça et les propose sur son site : http://www.actusf.com.

 

32_conference.jpg


On en a bien sûr profité pour rendre visite aux copains, aux gens qu’on aime bien et dont on apprécie le travail.

 

33_BenoitHoshikaze-copie-1.jpg

  34_CyrilSombresRets2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benoït Robin, du projet Hoshikaze 2250

Cyril Carau, des éditions Sombres Rets

 

 

36_Dominik.jpg

 

37_OlivierS.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dominik Vallet, des éditions Temps impossibles

 

L'illustrateur Olivier Sanfilippo

 

 

 

 

 

 

 

La communauté d’Histoires de romans, toujours plus nombreuse, et le webzine Génération Ecriture étaient représentés de façon fort élégante.

 

Kitsune, Maddy et Ielenna

41_KitMaddyIenni.jpg

45_PierreRaymond.jpg

Pierre Stolze et Raymond Milési, sur le stand Armada

Raymond Milési, Pierre Stolze et Jérôme Baud ont poursuivi leur harcèlement psychologique commencé à L’Antre des livres en juin dernier afin que je m’inscrive à la Convention de science-fiction (et ils ont gagné : rendez-vous à Aubenas au mois d’août !).

46_RaymondConvention.jpg

Raymond Milési et Jérôme Baud

 

La visite de Taly et du célèbre Loup noir punk garantit aux lecteurs parisiens qui n’ont pu venir à Zone Franche de trouver nos livres dans sa librairie consacrée aux littératures de l’imaginaire : L’Antre-Monde, 142 rue du Chemin vert, 75011 Paris (près du Père-Lachaise). Site Web : http://www.antremonde.com. Les conseils de lecture du Loup : http://librairielantremonde.blogspot.fr.

 

25_couvchaudron.jpg26_couv_monde_de_la_nuit.jpgEn raison de mon budget personnel très limité, je n’ai acquis que deux ouvrages au cours du festival : Les Débris du chaudron de Nathalie Dau, éditions Argemmios (repéré depuis le Printemps des Légendes 2010, quand même…) et Le Monde de la nuit, anthologie parue récemment aux éditions Sombres Rets et dont j’attendais la sortie avec impatience (Louise Roullier figure au sommaire, mais aussi d’autres personnes dont j’ai pu apprécier les qualités d’écriture, notamment dans l’anthologie En attendant l’apocalypse…).

 

J’ai aussi ramené le chat pirate de Mathieu Coudray, pour faire plaisir à Su Shi. ;)

47_SuShiPirate.jpg

 

Alors que les lumières se sont éteintes et que tout le monde remballe, l’infatigable Pierre Dubois dédicace toujours…

49_PDuboisTard.jpg

 

51_MarieCharlotte.jpg50_Claude.jpgJe ne saurais terminé sans tirer un grand coup de chapeau (de sorcière) aux maîtres de cérémonie : Marie-Charlotte Delmas et Claude Longelin, ainsi qu’aux bénévoles et associations qui ont contribué à faire de ce festival un pur moment magique auquel on a toujours plaisir à participer.

 

 

 

 

 

 

 


52_FoxyLilparKitsune.jpg53_FoxyLouiseparKitsune.jpgUn petit bisou à la mascotte d’Histoires de Romans (photos de Kitsune), et la coalition des éditeurs du Sud a alors décollé pour des cieux plus cléments et, après une petite ronde Arcueil-Cachan-Bagneux, a affronté les éléments pour rejoindre la Provence, jusqu’au prochain sabbat…

 

54_FoxyIsaparKitsune.jpgPlus de photos sur la page Facebook des Netscripteurs


Repost 0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 12:52

Je n’ai guère eu le temps, au cours des derniers mois, de poster ici mes « états d’âme » d’éditrice.

En effet, le travail sur les publications des Netscripteurs s’accompagne de travaux pour d’autres structures (en correction et mise en page notamment) qui, s’ils sont tout à fait nécessaires pour financer les projets et la survie de la maison d’édition, me tiennent fréquemment occupée pendant plusieurs mois d’affilée et ne m’autorisent guère à prendre le temps de m’épancher.

 

Ainsi, en 2012, entre ces « travaux extérieurs » et les publications des Netscripteurs (plus importantes cette année), j’ai travaillé sans discontinuer jusqu’au mois de décembre. Ma vacance actuelle, bien que funeste au niveau financier, me donne l’occasion de faire un point et de partager avec vous mes réflexions.

 

Les ventes des ouvrages des Netscripteurs progressent indéniablement, néanmoins, elles restent largement insuffisantes pour couvrir les investissements éditoriaux.

Notre production 2012 a triplé (puisqu’au lieu d’un seul titre publié, il y en a eu trois), et nos livres ont rencontré un succès certain :


Img couv TribulationsW-copie-1- Les Tribulations amoureuses de Posseïdôn, de Louise Roullier, sont très appréciées et nous ont gagné de nouveaux fans, aussi bien dans le public que chez les professeurs et documentalistes ;


img couv Apo Prov- En attendant l’apocalypse…, anthologie réunissant les textes de dix-sept auteurs, coéditée en partenariat Nostradamus/Les Netscripteurs, reçoit des critiques très positives ;


img couv-creatureW- et Créature, la nouvelle de Sophie Abonnenc, va être adaptée en monologue par Esther Mello, pour la plus grande joie de l’auteur.

 

 


De bonnes nouvelles donc, pour notre objectif de faire connaître de nouveaux auteurs et de valoriser leur travail.

 

Hélas, j’espérais de meilleurs résultats en terme de ventes et, surtout, de pénétration chez les libraires. Alors que je ne cesse d’inciter notre public de jeunes adultes à se tourner vers les libraires pour trouver nos ouvrages, que ce soit de vive voix sur les salons ou via notre communication Internet (site des Netscripteurs, Facebook…), force est de constater que ces derniers n’ont pas été sensibles à notre effort de publier davantage pour accroître notre visibilité… À part répercuter les commandes des clients (c’est déjà bien, me direz-vous, étant donné que certains rechignent même à passer commande pour une vente assurée), ceux qui ont pris le risque de commander plusieurs ouvrages pour leur donner une visibilité en magasin sont extrêmement peu nombreux.

Le seul retour que j’ai eu à l’envoi du catalogue auprès de plusieurs centaines de libraires est l’indignation d’une personne qui s’offusquait que me voir également indiquer, sur Internet, Amazon parmi les moyens de se procurer nos livres… En même temps, aucun libraire ne s’est spontanément intéressé à ce que nous faisions…

 

Pour rappel, Les Netscripteurs existent depuis juin 2006. À cette époque, Les Netscripteurs étaient quasiment la seule structure éditoriale à s’intéresser aux jeunes auteurs (c’est d’ailleurs pour ça que je l’ai créée), les maisons d’édition en place ne s’intéressant pas à ce public d’auteurs et laissant le champ libre à des éditions « à compte d’auteur » peu scrupuleuses. Depuis, cette situation a changé puisque d’autres maisons d’édition ont vu le jour, qui permettent aux jeunes auteurs de faire leurs premiers pas dans le monde de l’édition et de se faire connaître. C’est une évolution positive car cela donne plus de visibilité à la nouvelle génération d’auteurs francophones.

Comme je suis quelqu’un de sérieux, j’ai consacré les deux premières années des Netscripteurs à continuer de me former (Asfored, stage) et à valider un diplôme dans l’édition (licence professionnelle) tout en effectuant les premières prestations et en « installant » l’activité d’édition.

COUV-photo.jpgNotre premier ouvrage est paru en 2008. Même s’il comportait certains défauts (auxquels nous remédions actuellement en préparant la version numérique), il a fait l’objet de nombreux mois de travail en collaboration avec l’auteur car le texte « de base » avait été écrit pendant son adolescence et nécessitait un travail approfondi.

img couv proph2(web)Au fur et à mesure du travail sur les tomes suivants (il s’agit d’une série de fantasy), j’ai eu l’immense plaisir, ainsi que ses lecteurs, de voir évoluer et s’améliorer l’œuvre de l’auteur, car ce sont des « auteurs en devenir » avec lesquels je travaille, et le public peut partager leur évolution, constater leur progression en même temps que leurs qualités personnelles indéniables. C’est un projet ambitieux et un investissement personnel énorme que de travailler ainsi à « l’éclosion » de nouveaux auteurs.

 

Puisque les libraires sont peu enclins à mettre en valeur nos productions, c’est sur les salons que nous trouvons à faire partager notre passion pour la lecture et l’écriture des jeunes auteurs, et en particulier sur les salons consacrés aux littératures de l’imaginaire.

 

Je souhaite ici remercier tous les organisateurs de salons qui nous ont aidés à nous faire connaître, grâce à leur absence de préjugés à notre égard, en facilitant notre venue, notamment sur le plan de l’hébergement (Maryline et Hervé pour le Printemps des Légendes de Monthermé, Marie-Charlotte et Claude pour Zone Franche de Bagneux, Georges et Caroline pour Autres Mondes, festival de l’imaginaire du pays d’Aix, Christophe et son équipe de joyeux hobbits pour Eternelle Fantasy de Caudeval, Céline et les bénévoles qui nous ont accueillies pour Fantasy en Beaujolais…).

 

Les littératures de l’imaginaire ont notre prédilection car elles constituent un genre très ouvert et qui bénéficient en France d’une véritable dynamique, et en particulier grâce à tous ces organisateurs de festivals. De jeunes auteurs peuvent s’y faire connaître aux côtés des « grands noms », l’ambiance y est toujours excellente et propice aux échanges. Le public, et en particulier les jeunes, est toujours au rendez-vous.

 

Autre soutien précieux dans notre combat pour faire émerger de jeunes auteurs : l’association des Compagnons des Netscripteurs !

Elle a vu le jour en 2011 et regroupe des personnes de tous horizons afin d’aider Les Netscripteurs mais aussi de participer à ce qui est pour certains une première expérience associative. C’est grâce à plusieurs personnes de l’association que le site Internet des Netscripteurs a été entièrement refondu en 2011 (et que nous pouvons maintenant le gérer entièrement) et que notre sympathique logo a vu le jour !

 

Bien des avancées, donc, et bien des motifs de satisfaction, mais aussi des déceptions, et toujours la corde raide du financement…

 

im2.jpgAprès plusieurs années à ne pouvoir envisager d’y participer en raison de l’importance des coûts occasionnés, nous espérons cette année aller enfin aux Imaginales d’Epinal, l’un des festivals consacrés aux littératures de l’imaginaire les plus importants au niveau européen. Cet espoir nous est permis grâce à des arrangements avec des collègues éditeurs qui s’y rendent : partage de stand avec les éditions Argemmios, covoiturage avec les éditions Armada, location d’un gîte, plus économique que des chambres d’hôtel…

Las ! notre budget est au plus bas en raison des investissements en matériel de 2011 et de nos publications multiples de 2012 (outre le coût direct de ces publications, je ne réalise pas de prestations extérieures rémunératrices pendant ce temps), d’où une grosse hésitation de ma part pour tenter l’aventure. Mes collègues éditeurs ont réussi à me convaincre de l’intérêt pour Les Netscripteurs d’être présents aux Imaginales, mais y arriverons-nous… ?

 

Cela ne sera pas possible sans l’appui de l’association des Compagnons des Netscripteurs et de toutes les bonnes volontés qui nous aideront financièrement à y aller. Une campagne sera menée très prochainement dans cette optique. J’espère que vous y serez sensible et que, vous aussi, vous nous donnerez un coup de pouce !  (parce que dire que c’est bien de faire émerger de jeunes auteurs, c’est bien, mais nous aider à le faire, c’est encore mieux ;)

N’hésitez donc pas à partager largement autour de vous notre campagne d’adhésion et de dons à l’association, que ce soit par Facebook (un « événement FB » a été créé) ou par sollicitation des personnes de votre carnet d’adresses.

Je compte sur vous pour être présent à mes côtés dans cette période à la fois difficile et cruciale pour Les Netscripteurs !

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:42

Pour la personne qui m'a contactée au sujet du festival de Caudeval sans me laisser ses coordonnées :
C'est l'association des Hobbits de Lambronne qui est organisatrice du festival.
On peut les contacter à l'adresse : contacts.hobbitsdelambronne (at) gmail.com.

Repost 0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 17:50

img_couv-creatureW.jpg

 

 

Sortie en même temps que l'anthologie En attendant l'apocalypse... lors du salon de l'imaginaire du pays d'Aix, Créature est une nouvelle de Sophie Abonnenc présentée dans une petite publication indépendante d'un recueil ou d'une anthologie.

 

Dans une ambiance onirique chère à l'auteur, "créateur" et "créature" se rencontrent et, à travers leurs échanges, dévoilent le jeu de la création.

Sophie Abonnenc vous emmène aux frontières du rêve et de la réalité, dans un hymne à la créativité artistique.

 

Le traditionnel "making of" des Netscripteurs, qui présente les points de vue de l'auteur et de l'éditeur sur la réalisation du livre, ne figure pas en fin d'ouvrage, comme d'habitude, mais est proposé sur le blog de présentation de Créature, en page 2.

 

 

 

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 17:37

LilIsaCrech.jpg

Après avoir participé l’an dernier à l’édition qui se tenait à Crèches-sur-Saône avec Lil Esuria (dont vous trouverez le compte rendu ici), c’était au tour de Sophie Abonnenc et de Louise Roullier de m’accompagner cette année au salon Fantasy, contes et légendes en Beaujolais pour cette édition à La Chapelle de Guinchay.

 

Mon petit collaborateur, Su Shi, voulait bien sûr venir lui aussi, sous prétexte d’être capable de faire la bouille de vampire sans maquillage, mais comme il n’a toujours pas écrit de livre (même s’il a beaucoup d’imagination, il a une écriture de chat…), je l’ai renvoyé garder les cartons.

 1SuShiVampire.jpg

 

Je ne saurais commencer ce petit reportage sans remercier à nouveau l’ensemble des organisateurs et des bénévoles pour la passion qu’il mette à organiser cet événement, pour leur efficacité, et surtout pour le merveilleux accueil que nous y recevons. C’est en effet grâce à la possibilité d’être hébergées et véhiculées sur place que nous pouvons envisager de participer à ce salon, et en raison de la gentillesse des personnes que nous y rencontrons chaque année que nous prenons un tel plaisir à y revenir.

 2Salamandre.jpg

Petit clin d’œil à Marie-Laurence qui nous a hébergées cette année : la superbe salamandre qui orne la fontaine de son jardin.

Je recommande son gîte (http://www.ofihouse.net), charmant et ultra confortable, à toutes les personnes qui souhaiteraient faire un pèlerinage gastronomique en Beaujolais.

 

3Dragon.jpg

 

C’est bien joli tout ça, me direz-vous, mais ce salon, alors, qui trouvait-on ?

 

Tout d’abord la splendide déco de Séverine et Séverine (http://www.senyreves.fr) qui délimitait les différents espaces : accueil, taverne des gnomes, antre vampirique, apocalypse, fantasy… et bien sûr des auteurs, des éditeurs, et des illustrateurs.

 

À tout seigneur tout honneur, nous commencerons par le stand des Netscripteurs.

 

Sophie Abonnenc présentait Créature, son dernier né, conte moderne et onirique sur le jeu de la création dont elle a également illustré la couverture, ainsi que les deux premiers tomes de sa série de fantasy Prophets : Les Enfants de la Cité maudite et La Piste des Souffreurs, publiés sous le nom de plume de SoFee L. Grey.

 4So.jpg

 

Louise Roullier proposait Les Tribulations amoureuses de Poseïdôn, réhabilitation mi-comique mi-tragique de la réputation de séducteur du dieu des mers, et aussi l’anthologie En attendant l’apocalypse…, bien dans la thématique du salon de cette année, où elle signe une nouvelle.


5Louise.jpg

 

6AlainBMichelB.jpgNous retrouvions avec plaisir des personnes que nous apprécions : ici en grande discussion, Alain Blondelon (qui a publié plusieurs ouvrages chez Rivière Blanche) et Michel Borderie (qui a illustré pour Les Netscripteurs les couvertures de La Piste des Souffreurs et des Tribulations amoureuses de Poseïdôn).

 

Sur le stand des éditions Lokomodo, Hervé et l’illustrateur Michel Borderie.

 7Lokomodo.jpg

 

8Koa.jpg

 

 

Entre les espaces apocalypse et fantasy, une petite transition.

9CoinFantasy.jpg

 

 

 

 

 

 

 


Et l’on passait ensuite sous une arche fleurie pour gagner le coin consacré à la fantasy où trônait Mestr Tom, responsable de Fan 2 Fantasy, et Angèle, la star du salon, qui régalait exposants et public avec ses confitures.

 

11Angele.jpg

12CoinVampire.jpg

 

 

 

 

Du côté des vampires, avec à nouveau une décoration fort bien étudiée, nous trouvions le stand de la Maisnie du Chevalier Bragon, où Louise s’est renseignée sur les moyens de trancher un éventuel différend avec son éditrice (aaargh !).

 

13LouiseHache.jpg

  Et bien entendu, des représentants de la littérature gothique et vampirique avec Mathieu Guibé sur le stand des éditions du Chat noir, les éditions Val Sombre, Rebelle, Nergäl…

 15MathieuG.jpg

 

14StandValSombres

16Rebelles.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreux exposants et visiteurs étaient costumés ou grimés, contribuant ainsi à l’atmosphère magique du salon.

 

17steampunk.jpg 

Pour terminer, je vous convie aux combats des chevaliers de la Maisnie du Chevalier Bragon, qui ont attiré et séduit le public, tant par la qualité des costumes, des démonstrations, que par les commentaires amusants des protagonistes.

 chevalier1.jpg  chevalier2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

chevalier3.jpgchevalier4.jpgchevalier6.jpgchevalier7.jpgchevalier8.jpgchevalier9.jpgVivement l’an prochain, qu’on y retourne !

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 22:15

Et c’est parti pour un petit tour au festival de l’imaginaire du pays d’Aix !

 

Le festival Autres Mondes est particulièrement cher à mon cœur.

Déjà, il se déroule dans mon fief, en Provence, où nous n’avons malheureusement que fort peu de manifestations consacrées aux littératures de l’imaginaire (c’est pour ainsi dire le seul…), et c’est bien sympa, de temps à autre, de ne pas avoir à traverser la France pour faire découvrir nos auteurs et nos publications…


7Caroline.jpg

5Discours.jpgIl est le fait de la volonté tenace d’un auteur de l’imaginaire, Georges Foveau, par ailleurs chargé de mission Lecture publique à la communauté d’agglomération du pays d’Aix, qui a su mobiliser acteurs locaux et responsables politiques autour de ce projet et réussir sa concrétisation.


Ensuite, c’est un salon où le respect des auteurs n’est pas un vain mot et dont l’accueil est incroyablement chaleureux, et j’en profite pour remercie d’emblée toute l’équipe de la médiathèque de Lambesc (dédicace à toute la bande de Caroline Guichard) et le service Culture de ce village, spécialement l’élue Jocelyne Motta pour sa présence et son soutien à cette manifestation.

 

C’est la deuxième fois que Les Netscripteurs ont la joie de participer à ce festival, qui en est à sa quatrième édition. En 2010, SoFee L. Grey y avait été invitée (quelques photos ici) et nous avions eu l’immense plaisir de rencontrer, en plus du public, des auteurs comme Claude Ecken, Charlotte Bousquet, Anne Guéro (Ange), les illustratrices Amandine Labarre et Émilie Etienne… et Sire Cédric dont la proximité nous a permis de papoter à loisir. Mais aussi Inbadreams, initiateur au jeu de rôle, avec lequel une amitié s’est nouée. Nous gardions un merveilleux souvenir de cette participation.

2Groupe1W.jpgAutres Mondes 2010, avec
Emilie Etienne, Charlotte Bousquet, Anne Guéro (Ange), SoFee L. Grey, Louis-Pierre Besombes, Amandine Labarre,
Claude Ecken, Sire Cédric, Christine Féret-Fleury, et Eric Boisset.

 

3Louise.jpgCette année, c’est Louise Roullier, la mythique auteure des Tribulations amoureuses de Poseïdôn, qui était à l’honneur, et ce festival était pour nous un peu spécial, car il voyait la sortie de deux de nos livres.


En effet, lorsque nous avons appris notre invitation au salon, le travail sur l’anthologie En attendant l’apocalypse… avait commencé, et nous nous sommes aperçus que plusieurs personnes participant à l’anthologie était invitées : la même Louise Roullier, l’illustratrice Elie Darco, l’auteur Cyril Carau (également éditeurs tous deux aux éditions Sombres Rets), l’auteur Inbadreams (au célèbre blog éponyme un brin caustique), et mon confrère et ami, l’auteur et éditeur Frédéric Czilinder, des éditions Nostradamus, avec lequel Les Netscripteurs coéditent cet ouvrage.

C’est donc tout naturellement que nous avons souhaité que la date de sortie de l’anthologie coïncide avec le festival. Les Netscripteurs en ont profité pour sortir également Créature, la nouvelle de Sophie Abonnenc, qui n’a malheureusement pas pu se joindre à nous comme elle l’avait envisagé.

Vous le remarquerez sans doute sur les photos, la bonne humeur était au rendez-vous et c’était vraiment ultra sympa de se retrouver ainsi pour fêter ces publications.

 

1EquipeApoc.jpg

Dans l'anthologie En attendant l'apocalypse..., je demande :
les éditeurs (debout : Frédéric Czilinder des éditions Nostradamus et Isabelle Marin des Netscripteurs éditions),
l'illustratrice (Elie Darco, au centre à gauche), les auteurs Cyril Carau, Louise Roullier et Inbadreams (de gauche à droite).

 

23AtelierEcriture.jpgComme toujours, un salon du livre, c’est avant tout l’occasion de présenter nos ouvrages et de discuter avec les publics : des jeunes – et des moins jeunes – s’informant sur le parcours d’un manuscrit chez un éditeur, des participantes aux ateliers d’écriture de Lambesc (animés par Stéphane Manfrédo) qui ont par ailleurs lu quelques extraits de leur travail, des lecteurs facétieux faisant dédicacer l’anthologie à des héros grecs, une charmante représentante du forum littéraire Histoires de romans, des personnes intéressées par le style de Lil Esuria et celui de Sophie Abonnenc… un public de plus en plus nombreux pour cette manifestation qui vaut vraiment le détour.

16LouiseAlienor.jpg 

8FredCecileDuquenne9RaphaelAlbert.jpg

Et bien sûr, outre la joie des retrouvailles avec des personnes connues, le plaisir de faire de nouvelles connaissances :

les auteurs de fantasy Raphaël Albert et surtout Cécile Duquenne, avec qui nous avons bien sympathisé,

 

15JeromeVincentActuSF.jpg 

 

Jérôme Vincent d’ActuSF (qui animait l’interview d’Etienne Barillier et la table ronde sur le premier roman à laquelle participèrent Raphaël, Cécile et Louise),   

20TRLouise.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le libraire de la librairie de Provence (où je le rappelle, vous trouverez les ouvrages des Netscripteurs),

13LibraireCyril.jpg

 

Joël et Gilles (complices d’Inbadreams pour l’initiation au jeu de rôle),

18JoelChristophe.jpg

 

 

GillesBis.jpg

l’illustrateur Gilles Francescano dont les œuvres étaient exposées et avec lequel nous aurons peut-être un projet commun d’ici quelque temps (chuuuut ! ^^).


 

 

DragonMauveetBleu.jpgLe festival convie aussi d’autres modes d’expression de l’imaginaire : nous avons ainsi assisté à une lecture-concert d’extraits d’œuvres classiques marquées par le fantastique, lues par Laurent Kiefer et accompagnées au piano par Sophie Vallauri interprétant des œuvres du répertoire classique, des courts-métrages étaient également programmés (mais nous ne les avons pas vus) et le spectacle vivant était de la fête avec les Dragons du Cormyr qui ont animés avec beaucoup de grâce et d’humour ces deux journées de festival.

DragonMulticol.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une édition très réussie pour ce rendez-vous des amoureux de l’imaginaire devenu incontournable dans la région aixoise !


Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 21:09

A noter sur vos tablettes (ou sur vos agendas) :

 

Salon du livre jeunesse de Six-Fours-les-Plages (83), du vendredi 12 au dimanche 14 octobre 2012

 

Vous pourrez y rencontrer les auteurs SoFee L. Grey (Prophets, tome I : Les Enfants de la Cité maudite, et tome II, La Piste des Souffreurs) et Louise Roullier (Les Tribulations amoureuses de Poseïdôn).

Le site Internet du salon

 

 

AfficheValbelle2012.jpg

 

Festival du livre jeunesse et des métiers du livre de Valbelle (04, vallée du Jabron), le dimanche 14 octobre 2012

 

L'éditrice y présentera l'ensemble des livres des Netscripteurs.

 

Le site Internet du festival

 

 

 

 

 

affiche-salon-imaginaire-2012.jpg

Autres Mondes, festival de l'imaginaire du pays d'Aix à Lambesc (13), les samedi 20 et dimanche 21 octobre 2012

 

L'éditrice sera accompagnée de l'auteur Louise Roullier.


Nous y fêterons la sortie de Créature, de Sophie Abonnenc, et de l'anthologie En attendant l'apocalypse..., en compagnie des auteurs Louise Roullier, Frédéric Czilinder, Inbadreams, Cyril Carau et de l'illustratrice Elie Darco.

 

Le site Internet du festival

 

 

AffficheCreche2012GF.jpg

 

Fantasy, Aventure, Contes et Légendes, festival de l'imaginaire du Beaujolais, à La Chapelle de Guinchay (71), les samedi 10 et dimanche 11 novembre 2012

 

L'éditrice sera accompagnée des auteurs Louise Roullier et Sophie Abonnenc.

 

Le site Internet du festival

 

 

 

 Pour les Puyloubiérens, l'éditrice sera présente au marché de Noël de Puyloubier (13) le dimanche 25 novembre 2012.

 

Et à noter, d'ores et déjà, pour 2013 :

 

Affmartinefa_alchimie2.jpg

 

Zone Franche, festival de l'imaginaire, à Bagneux (92), du vendredi 22 au dimanche 24 février 2012.

 

L'éditrice sera accompagnée par les auteurs Louise Roullier, Sophie Abonnenc, Frédéric Czilinder et Sylvain Boïdo.

 

Le site Internet du festival

 

 

 

Nous espérons vous rencontrer au cours d'un de ces salons !

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 11:20

Une petite virée dans le Sud-Ouest, ça vous dit ?

Alors, c’est parti !

 

Tout d’abord, une petite visite touristique de la cité médiévale de Carcassonne.

1-Carcas  3-Carcas.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-Carcas.jpg

 

Je n’entrerai pas dans les détails, historiques ou autres, car à vrai dire, ce fut une visite express, entre l’arrivée en gare de Louise Roullier et celle de SoFee L. Grey. En effet, j’ai utilisé ma petite auto pour me rendre en pays cathare et accueillir en gare les auteurs des Netscripteurs afin de les amener sur le site du festival, et entre l’arrivée des deux trains, nous disposions de deux heures. Nous voilà donc parties, Louise et moi, pour une petite promenade dans la citadelle magnifiquement restaurée de Carcassonne. Je vous en laisse juges, avec ces quelques photos.

 

5-CarcasGargouilles.jpg


 

4-CarcasHourts.jpg

 

 

Nous n’avions pas le temps de visiter les musées et autres curiosités du site, mais nous y avons passé un agréable moment (et acquis une petite sirène pour tenir compagnie aux Tribulations amoureuses de Poseïdôn sur notre stand – je ne l’ai pas prise en photo, vous la verrez la prochaine fois que vous viendrez nous voir sur un salon ^^).

 

 


 

7-CarcasGargouille

8-CarcasRue.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après être retournées à la gare pour y chercher SoFee, nous partons pour le pays des Hobbits.

Nous traversons champs et forêts, et parvenons dans la soirée à Caudeval, le petit village (très beau lui aussi) situé à une quarantaine de kilomètres de Carcassonne où se tient le festival Eternelle Fantasy.

D’emblée, un accueil très chaleureux du président et des membres de l’association Les Hobbits de Lambronne nous met à l’aise, et après nous être restaurées un brin, nous rejoignons le concert du groupe Tara où pendant que je goûte à la bière locale (j’avoue ;-), mes auteurs s’initient aux danses irlandaises avec entrain (là, j’en connais deux qui vont me maudire ^^).

 

9-DanseSoLouise.jpg

  10-DanseSalut.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une nuit sous la tente confortable mais un peu fraîche, car la pluie s’est hélas invitée durant la nuit (et ne nous quittera pas de tout le festival, laissant craindre une défection du public), et un petit déj chez Stéphane et sa compagne, nous partons installer notre stand (et là, je m’aperçois que je n’ai même pas pris notre stand en photo, alors qu’il était tout à fait superbe… une petite visite sur les pages Facebook de SoFee et de Louise devrait rassasier sous peu votre curiosité).

 

11-Maxence.jpg


16-Krystal.jpg

 

Tandis que, contrairement aux craintes de tous, le public commence à affluer en dépit du mauvais temps, nous avons beaucoup de plaisir à retrouver des visages connus et des personnes que nous apprécions, comme Krystal Camprubi, talentueuse illustratrice marraine de la manifestation (ainsi que sa petite famille). Bien sûr, nous en rencontrons aussi de nouvelles personnes, et sympathisons avec notre voisin de stand, l’auteur Patrick. Lorin, auteur du roman de science-fiction L’Ile blanche, paru chez Rivière blanche, dont le responsable, Philippe Ward, proposait une petite conférence intitulée « Quand la fantasy et le fantastique rencontrent les légendes locales ».

 

 

12-PWard.jpg14-LiberMirabilis.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15-VanessaT.jpgEn bref et en vrac : j’ai acheté Chants de totems, des éditions Argemmios, auprès de Vanessa Terral qui y signe une nouvelle, écouté les trilles enchantés de Maxence des oiseaux dont la visite est toujours enchanteresse, fait la connaissance de Lucie Chenu, 17-LucieC.jpgauteur et anthologiste avec qui j’ai pris grand plaisir à discuter, rencontré Manon Bousquet et  Aodez S.  Bora dont les nouvelles ont été retenues pour l’anthologie En attendant l’apocalypse… coéditée par Les Netscripteurs et les éditions Nostradamus (à paraître cet automne), fait un petit tour au marché féérique, rencontré les éditions Liber Mirabilis avec qui on a papoté diffusion/distribution et échangé des idées, et terminé en découvrant L’Auberge des légendes, la roulotte superbement aménagée et antre de Patrice Depommier (désormais renommé Faramir), libraire itinérant qui erre sur toute la terre d’oc de festival en fête médiévale. Pour tenter d’intercepter son itinéraire, faites un petit tour sur son site, ou sur son blog.

 

13-Marche.jpg

19-Faramir.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20-Roulotte.jpg

Au bilan, nous avons conquis de nouveaux lecteurs ;), passé un super week-end grâce à l’accueil des membres de l’association et de leurs familles, pu prendre le temps de discuter avec les uns et les autres, et même nous amuser franchement.

 

21-SoLouisIsa.jpg

 

Pour une première édition de ce festival, et malgré le mauvais temps, ce fut une franche réussite, et nous souhaitons un bel avenir à Eternelle Fantasy ! En tout cas, une chose est sûre : nous reviendrons avec grand plaisir au pays des Hobbits de Lambronne !

 

Le compte rendu de Louise Roullier, c'est par ici.

Repost 0